vendredi 18 juillet 2008

CINEMAWARE

Bob et Phyllis Jacobs créèrent la société Cinemaware en 1986. Ils avaient pour objectif de créer des jeux CD-ROM, pressentant que c’était le support de l’avenir. Malheureusement pour eux, le décollage du CD fut lent, à tel point que la société ferma ses portes avant son avènement.



Cependant, les produits Cinemaware sont mémorables. Les jeux étaient magnifiques (et pas seulement à l’écran, les boites étaient superbes) et agréables. La plupart des productions étaient créées sur Commodore Amiga et mettaient en valeur les ressources de cette machine.

Le but avoué de Cinemaware était de faire des films interactifs

Le premier titre de cet éditeur fut le fameux Defender of the Crown, jeu qui vous transportait en Angleterre en plein moyen âge. A vous les tournois, les combats de siège et les accortes princesses. RJ Mical, qui avait travaillé au développement du système d’exploitation de l’Amiga, fut engagé et développa ce jeu en dix semaines.

En dix mois, Cinemaware développa pour Mindscape 4 jeux : Defender of the Crown, Sinbad, S. D. I. et King of Chicago. Les développeurs s’attachaient à l’ambiance en soignant l’image et le son, donnant une touche unique aux produits Cinemaware.

On retrouve cette recherche du détail dans la série des TV Sports où l’on voit supporters, sponsors et publicités comme à la télé.

2 commentaires:

Leatherface a dit…

It Came from the Desert ! Que de souvenirs... En effet, les jeux Cinemaware avaient ce petit quelque chose de... Cinématographique.

Même le jeu de Foot Us TV Sports Footbal avec son intro et les petits plus pendant les matches (1 mo obligatoire pour en profiter) donnait l'impression d'être devant une retransmission TV.

Du grand Art !

Michael a dit…

Cinemaware voulait se rapprocher le plus possible du cinéma.
De nombreux demeure mythique ma préférence va pour It came from the desert. La séquence ou l'on devait shooter les antennes de la fourmi mutante Mémorable