vendredi 7 novembre 2008

JEUX DE RÔLE


Les jeux de rôle sur ordinateur sont apparus dès le début de l’histoire vidéo ludique. On les a retrouvé sous de nombreuses formes, du pure jeu textuel/aventure à l’arcade frénétique comme Gauntlet.

Il faut bien comprendre que les jeux de rôle informatiques ne sont que des lointains cousins des ‘vrais’ jeux de rôle sur papier/plateau et qu’ils n’ont que certains points en commun. Cependant l’univers de Donjons et Dragons créé par Gary Gygax et Dave Arneson, empreint de celui de Tolkien, a lourdement inspiré les jeux vidéo et ce depuis le début.

Parmi les premiers jeux passés à la postérité, on peut par exemple citer Rogue sur plateforme Unix en 1980. Le donjon est représenté avec des caractères ASCII, le héros étant un ‘@’. Le jeu est difficile à maîtriser. Il faut connaître les actions des touches du clavier et avoir une légende sous la main pour savoir ce que représentent les caractères à l’écran. De plus, outre les quêtes, les trésors et les monstres, le héros doit constamment être nourri. Des clones de toutes sortes de ce jeu existent sur quasiment toutes les machines.
Ultima I - C64
En 1979, Richard Garriot (qui se fait appelé Lord British) sortit Akalabeth: World of Doom sur Apple II. Bien qu’écrit en Basic, ce jeu à la première personne et aux graphismes 3D en fil de fer était à l’époque le plus abouti (on passe en vue de dessus en extérieur). Garriot est un grand fan de Donjons et Dragons et de Tolkien (Akalabeth est un nom sortit du Silmarillon). Akalabeth est l’ancêtre des Ultima.
Temple of Apshai
Dunjonquest: Temple of Apshai d'Automated Simulations (qui deviendra Epyx) innove dans les combats avec un système de fatigue qui limite vos attaques et vos déplacement. Le personnage a également la possibilité de tendre l’oreille et d’écouter pour savoir s’il y a un monstre dans la pièce d’à côté.
Wizardry - NES
Ces jeux aux graphismes épurés et au gameplay hermétique posèrent l’ensemble des bases du jeu de rôle sur micro-ordinateur. Mais ce sont surtout les séries des Ultima de Garriot et des Wizardry de Sir-Tech qui établirent le genre. Telengard d’Avalon Hill sur C64 en 1983 est un autre exemple plus axé sur l’exploration de donjons, sans réelle quête. On y retrouve tous les ingrédients du jeu de rôle sur ordinateur.
Telengard - C64
Entre 1979 et 1983 quasiment tout ce qui définit le genre a été inventé. Les années qui suivirent apportèrent surtout des améliorations graphiques, d’interface et de gameplay.

Parmi les excellents jeux de rôle du milieu et de la fin des années 80, The Bard's Tale d’ Interplay se détache du lot. Une trilogie intuitive et addictive aux graphismes somptueux (pour l’époque).
The Bard's Tale - Apple II
L’un des jeux les plus marquant historiquement fut Dungeon Master de FTL sorti sur Atari ST en 1987. A lui seul ce jeu fit vendre plus de ST que toutes les publicités d’Atari. Les innovations sont de taille : une bonne représentation 3D, des sons et l’usage intensif de la souris. Le jeu est en temps réel et les combats demandent au joueur de l’endurance et de bons réflexes. Un système de runes qu’il faut apprendre à utiliser au cours de l’aventure permet d’utiliser sorts et sortilèges. De plus, il faut veiller à ce que vos personnages aient de la nourriture et à boire.
Dungeon Master - ST

1 commentaire:

youki a dit…

Encore un article vraiment excellent.
Que de souvenir cela réveille.
Temple of Asphai (sauf erreur de ma part la premier version est apparu sur PET de commodore) et Rogue , j'y ai joué pas mal.
Ultima , le 4 sur C64, la musique me fascinait!
Apres par contre, j'ai moins accroché à Dongeons Master. Un peu plus tard, j'avais bien aimé Might and Magic sur PC.