mercredi 6 août 2008

COLECOVISION


La CBS Colecovision est ma console préférée. A sa sortie, elle enfonçait la concurrence. On avait l’impression d’avoir les jeux d’arcade à la maison. C’est la console à laquelle j’ai le plus joué.

Au début 80, l’Atari VCS était à son apogée mais montrait aussi ses limites technologiques. Les jeux au look de cartoon de Namco, Sega et Nintendo étaient impossibles à convertir tout comme il était illusoire de vouloir adapter sur VCS les jeux sortis sur micro-ordinateurs.

Forte de son expérience acquise avec sa console Telstar sortie dans les années 70, la société américaine Coleco décelant une niche sur le marché du jeu vidéo lança une nouvelle génération de console. Le système était basé autour d’un microprocesseur Z80 rapide et pouvait afficher une résolution de 256x192 et jusqu’à 32 sprites. Ces caractéristiques enfonçaient ses adversaires : le VCS et l’Intellivision.

Afin de battre la concurrence, Coleco acheta des licences de jeux japonais comme Donkey Kong ou Zaxxon. Ces titres d’arcade innovants ont fait de la Colecovision la seule console capable d’offrir des conversions quasi-parfaites des jeux Sega et Nintendo.

En terme de développement, l’utilisation du Z80 s’averra un très bon choix puisque ce processeur était déjà utilisé dans les bornes d’arcade, les MSX et dans les machines Sega.

Un volant, un trackball et divers joysticks étaient proposés en option. A l’aide d’un adaptateur spécial, on pouvait même utiliser les cartouches du VCS d’Atari.

Malgré tous ces avantages, 18 mois après sa sortie, la Colecovision ne pu résister au crash du marché du jeu vidéo. Coleco a essayé de s’en sortir en se lançant sur le marché émergeant de la micro-informatique avec son ordinateur Adam.

Mais le lancement plusieurs fois retardé de l’Adam et les problèmes techniques en ont fait un désastre. Coleco survécut grâce à un tout autre produit, une poupée pour enfant qui fut un succès aux Etats-Unis.

TRIVIAS

En 1976, Coleco a sorti son premier clone de console Pong sous le nom Telstar.
Quelques mois après la sortie de sa console, l'action de Coleco côtée en bourse est multipliée par 6.
L'Adam provoque un tel champs magnétique lorsqu'on l'allume que toute cassette oubliée dans le lecteur se trouve effacée.

1 commentaire:

Leatherface a dit…

Rocky, Turbo, Zaxxon... La liste de hits est longue, très longue... Cette console est un must !

Le plus culte c'etait la possibilité d'avoir pu jouer à Turbo et son volant+pédalier à l'époque. Un moment INOUBLIABLE !

Oui, j'ai aimé et j'aimerai toujours la CBS Colecovision !